Déc
9
2008

Le Référencement (selon moi) pour ceux du fond

Le SEO (référencement naturel) et le SEA (Liens sponsorisés) font parti intégrante du SEM (Search Engine Marketing ou Web-Marketing). Le référencement est une large fonction du web marketing, c’est ainsi que le référencement d’antan où l’objectif était uniquement de positionner un site dans les résultats de recherche de Google est dépassé.

Pour comprendre ce qui m’a lancé dans cet article, je vous propose de vous replonger dans une de mes précédents articles pourtant soft, Oseox succède à Outil-Référencement et ce commentaire courageux de B et les quelques réactions sur Scoopeo, qui se résument à:

Un portail pour créer du vent…

Sans blagues !
Vous n’en avez pas marre de créer du vent ?
La meilleure solution pour obtenir des visiteurs c’est de créer du contenu, du tangible, de l’utile. Il y a 30 millions de raisons de créer du tangible : des services, des tutoriels, de l’artistique… et 30 millions de façons : des vidéos, du texte, des images… mais du contenu ! Pas du vent !
Arrêtez de vous masturber devant des méthodes pour être référencés et produisez à la place, ça en sera meilleur pour tout le monde.

D’autant plus que certains, je ne parle pas des clients dont ce n’est pas le métier mais je parle principalement de quelques abrutis de Scoopeo (je ne parle pas de tous les utilisateurs de Scoopeo dont d’ailleurs le nombre semble diminuer au fil des jours du fait des problèmes incessants de serveurs) qui pensent que le référencement (d’après ces mêmes abrutis on ne fait du référencement que pour les sites de merde – encore une erreur) c’est positionner un site sur n’importe quel terme … et non! Le référencement est bien plus intelligent que ça et c’est bien pour cela que c’est un métier à part entière.

J’en étais où…je me pers moi-même là 😀

Ah oui ! Le référencement c’est:

(liste non-exhaustive^^)

  1. Bien évidemment améliorer l’indexation des pages par les moteurs de recherches
  2. Ensuite être présent dans ces index et donc y être référencé.
  3. Se positionner sur les mots clés en relation avec le site client
    • bah oui, il est inutile de vouloir se positionner sur des requêtes du type « Laure Manaudou nue » si le site vend des parapluies (désolé je n’ai pas d’inspiration pour les exemples mais au moins c’est parlant pour les gens qui croient tout connaître et qui n’avaient pas compris cela – suivez mon regard).
  4. Apporter un trafic qualifié.
    • Cela rejoint le point précédent, il est inutile de se positionner sur des termes qui ne concernent pas le site à positionner donc une fois placés les mots clés sélectionnés encore faut-il que les internautes qui chercheront ce terme soient réellement intéressés par le contenu ou les produits du site. Nous devons donc apprendre à connaitre la cible pour ne pas s’adresser à des internautes non concernés.
  5. Les internautes sont venus sur le site c’est bien, mais qu’il y restent!
    • La fidélité c’est encore mieux, je ne vous apprends rien :P. Mais souvent seul le référenceur est engagé en supplément de l’équipe de développement ou pire on fait appel à lui après la création du site. (cf mon article: Quand doit intervenir une agence de référencement?) L’objectif n’est alors plus de positionner le site mais de conserver le trafic créé par ce positionnement! Alors là le référenceur change de casquette en quelque sorte, c’est une évolution normale de notre métier, c’est à dire que les conseils sont donnés pour l’internaute, pour qu’il y reste pour qu’il trouve l’information souhaitée et donc que dans l’absolu il revienne sur le site. Voici donc le référenceur devenu ergonome voir webmarketer ou chef de rayon du web puisqu’il doit conseiller le client pour que les informations ou les produits susceptibles d’être intéressants pour l’internaute soient mieux placés dans le site et donc rendre le site attractif.
  6. Les statistiques sont également importantes pour un référenceur.
    • Il s’agit des informations concernant le site en lui-même mais plus principalement les statistiques issues des habitudes des internautes car le référencement doit se faire en adéquation avec les attentes et recherches des internautes car ce ne sont pas les robots qui vont acheter des produits sur internet. Certes un référenceur n’aura pas le temps d’analyser les statistiques en profondeur comme le ferait un responsable web-analytique mais les données récoltées sont tout aussi bien utilisées pour répondre au mieux aux attentes de tous et participer ainsi à l’amélioration du site.

Tous les référenceurs font ça?

Encore une fois je m’égare un peu mais vous comprendrez, vous partagerez même ou non mon point de vue sur les compétences demandées et nécessaires pour un référenceur et si vous n’êtes pas d’accord avec moi je le comprends, certains ont des contraintes de temps, d’autres ont un poste et des compétences définies par leurs agences et j’ajouterai que je donne ces compétences sans pour autant affirmer (ni infirmer) que c’est ce que j’ai fait/je fais dans mon propre travail mais bien à titre théorique et que si dans la pratique c’est tout de même ce que beaucoup font c’est également ce que beaucoup ne peuvent pas faire à cause des contraintes précédemment citées.

Pour moi il n’y a que le Linking de vrai

Bien sûr les attentes des clients et réalisations apportées par les référenceurs que j’ai évoquées ci-dessus sont également beaucoup plus orientées webmarketing, certains préféreront la création de liens mais les fermes de liens et les annuaires (sans pour autant être tous désuets) ont de moins en moins de poids alors le lien peut se faire par le biais de blogs, de contacts, d’échanges, de communiqués de presse (je ne parle pas que des milliers de blogs ou l’on peut émettre des « communiqué de presse » à la pelle) et donc encore une fois le référenceur qui fonctionne sur le linking se devra à un moment donné de jouer au commercial/web-marketer pour la mise en place de tout cela.

Et l’optimisation technique?

Le côté technique et d’optimisation des pages est évoqué ci-dessus dans le point 2) car améliorer l’indexation des pages c’est bien évidemment optimiser le site en terme de navigation  et de lecture par les moteurs de recherche et c’est là la grande partie de l’optimisation technique.

Et les optimisations rédactionnelles?

Le côté rédactionnel, tout aussi important, est né dès la création du site, sans contenu le positionnement sera plus difficile (je n’ai pas dit impossible) pour la majorité des sites (choix volontairement modéré, car on peut me ressortir des exceptions ou des sites à forte popularité). La création de contenu et l’optimisation des contenus ce n’est pas répéter un millier de fois le mot clé dans une page ni mettre du contenu caché (là ce serait risqué). L’optimisation du contenu rédactionnel c’est le choix des mots clés, des phrases afin de donner l’information suffisante aux internautes pour qu’ils restent et lisent et trouvent ce qu’il cherchent, mais également pour les moteurs afin qu’ils thématisent les pages et le site pour un meilleur positionnement. Donc oui les référenceurs savent très bien que le contenu est ce qui est le plus important sur l’échelle satisfaction de l’internaute/positionnement: plus le contenu est riche (en tout sens) mieux il intéressera et par la suite mieux il se positionnera, mais beaucoup de webmaster oublient le contenu…

evolution du référencement

Oui cette image ne correspond à rien, uniquement là pour reposer vos yeux meurtris par la dose de texte, ne cherchez donc pas plus loin^^

Pourquoi je gueule déjà?

Bah…, quand j’entends « le référencement c’est facile, suffit de faire des liens » ça m’énerve car c’est faire des généralités sur des exceptions, « les metas ne servent plus à rien » je suis énervé car le titre d’une page est important et la description tout autant car même si elle n’est plus prise en compte par les moteurs il faut se souvenir que c’est cette description – si elle est correctement rédigée – qui apparaîtra dans les résultats de recherche et fera basculer le choix d’un internaute entre votre site et celui de votre concurrent.

Bref, chaque site à référencer ne peut être vu comme le précédent, les problématiques étant à chaque fois différentes, les attentes des clients également. Le référencement est donc un métier que beaucoup proclament savoir maîtriser ce qui est peut-être le cas mais certains (pas tous, je vous rassure^^) me font douter lorsqu’ils affirment cela car moi-même il m’arrive de buter sur certains points et je préfère me remettre en cause et bûcher pour trouver des solutions appropriées plutôt que sortir la même salade à mes clients.

Je rajouterai tout de même une chose dont il faut que tous les pseudos référenceurs qui sous prétexte qu’ils ont un blog sous WordPress se prennent pour des experts réalisent: on ne peut pas réaliser la même chose pour son propre site ou celui d’un pote que pour un client. Le client attend une démarche professionnelle, une augmentation du nombre de visites fidélisées, de ventes,… Bref, il souhaite du concret et des explications et pas uniquement : « il faut mettre un sitemap car Google a dit que c’était mieux ». On ne peut pas faire des milliers de liens depuis des annuaires de mauvaise qualité, depuis le site d’un pote ou de ses amis de la blogosphère.

Conclusion

Cette mise au point étant faite j’espère que vous considérez mieux le travail que peut mettre en oeuvre un chargé de référencement ou même une agence de référencement.

Articles complémentaires

A propos de l'auteur : Antoine Leroux

Antoine Leroux : Consultant SEO à Rennes et chef de projet en référencement naturel pour Mediaveille, agence de référencement à Rennes. Dispense ses conseils et accompagne clients et développeurs dans l'acquisition et l'amélioration d'un trafic qualifié en provenance des moteurs de recherche.

27 Commentaires+ Réagissez !

  • Merci pour cet article Antoine !!! je te suis totalement :-).
    Nos billets se regroupent c’est un signe :
    http://www.seulmaitreabord.info/referencement/380-referencement-naturel-pourtant-on-mavait-dit

  • Tu as oublié Laure Manaudou se fait refaire les seins (hop des visiteurs en plus pour toi 😉 ).
    Bel article, mais tu offres de multiples casquettes au référenceur, il peut y avoir plusieurs jobs ou alors le mot « référenceur » est à revoir.

  • Faut dire que, pour leur défense, ya quand même un bon ramassis de blogueurs qui croient être des pros du référencement avec leur WP optimisé alors que tu les mets devant n’importe quel site d’un annonceur et c’est la course à la misère.

  • Merci 🙂
    On est effectivement totalement d’accord.

    Le point 5 est particulièrement important, souvent oublié : une fois que le trafic est apporté, il faut le garder. Combien de sites ne sont pas faits pour ça ? Combien de sites gâchent le travail de référencement avec une mauvaise construction ?

    La première chose que je fais, quand on me demande un référencement, c’est de regarder le site. Et souvent, ma conclusion est « d’accord pour le ref, mais faites d’abord telle et telle amélioration dans votre site, sinon c’est un investissement perdu »

  • Alors que si tu avais Laure Manaudou se met un parapluie dans … euh pardon je m’égare …

    Sinon ben je suis dans l’absolu d’accord avec toi… Faudra qu’un jour je mette à plat ce que je pense du référencement …

  • @Secteur Sud: on est complètement d’accord je faisais rapidement la même remarque dans l’avant dernier paragraphe 😉 Les grands esprits …

    .
    @Dan: j’avais noté ton article, on se remet tous en question en même temps on dirait^^

    .
    @Gwaradenn: Tout à fait, j’aurais du mettre un autre titre pour cet article du style: « le référenceur référence et plus si affinité ». C’est par la force de chez choses qu’un référenceur doit aller plus loin: évolution du web, volonté de vouloir rendre un bon boulot, unique maillon entre le développeur et l’internaute, etc… alors oui le terme est à revoir mais c’est déjà un autre article dans ma tête qui nait 😀
    .
    @Marie-Aude: rien à rajouter en fait, c’est tout à fait ça : »sinon c’est un investissement perdu”. Mais après c’est parfois dur de faire fléchir les personnes qui ont développé le site ou les responsables des sites qui à force de l’utiliser ne comprennent pas ce qui ne va pas et s’entêtent…
    .

    @Yakamo: Je t’attends toujours pour égayer mes commentaires, c’est un immense élan de joie qui envahi mon corps quand je te lis 😀 (T vraiment trop c** 😀 ) | Vas-y lâche-toi, écrit donc un article ou un roman sur le réf j’ai hâte! mais je reste patient parce que je connais ton côté flemmard aussi^^

  • C’est intégrallement faux je dément formellement … Tiens pour la peine et pour te prouver le contraire je vais l’écrire cet article.

    (si ça c’est pas du teasing à grande échelle) !!!

  • Intéressante reflexion Antoine, que je partage.

    Concernant monsieur B, il sera ravi de voir que plus de 100 pages web de tutoriels sont proposées.

    Si on imprimait le tout cela ferait un sacré livre 😀

  • J’ai beaucoup aimé ton article Antoine 😉
    N’étant pas référenceur pro, ni expert amateur et j’ai quand même un blog WordPress ( 🙂 ) et je partage ton avis.
    Je me suis mis au SEO pour mon projet perso, mais dans le même temps, cela m’a donné envie d’aller plus loin chaque jour, et plus j’avance, plus je continue de penser qu’il n’y a pas de recette miracle, mais bien un gros travail à faire pour chaque site (d’ailleurs il faudrait que je m’occupe des miens 😆 )
    En tout cas, cela met un terme à toutes ces remarques insupportables que j’ai régulièrement dans mon entourage pro ou perso : « pourquoi on n’est pas premier sur Google », et les commentaires du genre de celui de B

  • Je ne sais pas si nous nous remettons tous en question en même temps, mais je trouve que ce type d’articles commencent à fleurir à droite et à gauche (sur notre blog aussi, et de nouvelles couches y sont d’ailleurs prévues dès mardi prochain 😉
    Sur le fond, je pense que la difficulté à défendre des prix pour un travail bien fait, comparé à des trucs du genre « votre site en 1ère page pour 9,90 euros » nous fait réagir.

    Ces articles sont d’autant plus utiles qu’il permettent de faire des liens vers les copains en disant « regardez, je ne suis pas seul à le dire ».

    Souhaitons qu’il existe un jour un permis de référencement, nous aurons moins de monde sur les routes du web 😉

  • Je crois que le mot « référenceur » n’est plus adapté à ce boulot. Pour moi, il décrivait très bien les premiers ouvriers du référencement, dont la tache consistait à soumettre les adresses des sites aux moteurs et jouer avec les balises meta.
    Aujourd’hui, il faut effectivement une bonne dose de connaissances, à la fois média, marketing et technique, il faut être capable d’intervenir dès la phase de conception d’un site web et assurer en veille concurrentielle et technologique pour obtenir de bons résultats. On pourrait parler de ‘consultants’ en référencement, même si je prefère utiliser le terme de SEM, parce qu’un ‘référenceur’ doit connaître l’ensemble des leviers du marketing des moteurs de recherche…
    Bref, pas simple. Et si il y avait là derrière plusieurs métiers, au final ? Du conseil, de l’analyse, des recommandations (ce que je fais au sein de mon agence) et de la technique, de l’intégration, du développement ‘conforme’ (ce que font nos développeurs et intégrateurs, formés aux besoins du référencement) ?

  • Salut Antoine !
    Intéressant ton article et ta vision de ce qu’est le référencement. Je complèterai juste avec la question que se posent souvent les clients : « Vous avez optimisé mon site hier, pourquoi je ne suis pas 1er aujourd’hui ? ». Beaucoup imaginent qu’avec une stratégie éditoriale quasiment nulle et avec 10 pages, qu’ils se positionneront quand même. Tous se prennent pour THE référence dans leur secteur et donc ils estiment se positionner sans rien faire… A tous ces gens je leur dis cela : réfléchissez à l’outil de communication et d’échange que doit être votre site, et patientez. Car le référencement c’est aussi de la patience.

    Bonne continuation Antoine.

  • Je trouve le point de vue de B intéressant. Je ne le partage pas, mais ce n’est pas la première fois que je l’entends.

    Je pense pour ma part que le référencement n’est pas moral. Je veux dire par la que son objectif premier est de générer du trafic, indépendamment du site sur lequel on travaille.

    Le référencement peut ainsi travailler à faire remonter des sites qui n’ont pas leur place en haut des SERPs, mais c’est généralement l’exception.

    Le plus souvent, sa fonction est d’aider les moteurs à mieux « comprendre » et sélectionner le contenu pertinent des éditeurs. Et d’une manière générale il participe à la qualité des résultats de Google.

    Sans, nous en serions certainement encore à des sites sans titres, mal structurés, mal linkés entres eux, et avec des résultats de recherche de bien moindre qualité.

    En ce sens il contribue lui aussi à l’amélioration de l’expérience utilisateur chère à Google qui l’ayant bien compris communique de plus en plus à ce sujet.

    Ensuite il y a évidement Référenceurs, et « référenceurs ». C’est un métier qui demande de nombreuses compétences, autant techniques que fonctionnelles, et qui doit idéalement pas mal déborder d’un travail purement orienté moteurs. Mais c’est un autre sujet.

  • Je suis également référenceur.. et je partage également ce coup de gueule.
    Quelqu’un m’a dit que souvent, les incompris sont des génies… Peut être le sommes nous 😉

    Ca ma rappel un stage en marketing… je parlais avec d’autres employés qui me disait « mais à quoi ca sert le marketing… tu me donnes un produit, je te le vends. J’ai pas besoin de toi pour me dire comment je dois le vendre » ce qui est également entièrement faut et reducteur !

  • Clair, j’ai fait une actu pour expliquer pourquoi on faisait pas de référencement et cette tendance en est la pierre fondatrice :
    http://www.elitwork.com/actualite-referencement_elitwork.html

  • @Secteur Sud : On associe trop souvent blog et référencement. Avoir un WP ne fait pas tout…
    Si les blogs fonctionnent bien c’est aussi parce qu’ils profitent d’un bon linkbaiting naturel ce que l’on ne trouve hélas pas sur des sites commerciaux car la majorité d’entre-eux n’apporte rien.

    Parfois un simple billet sur un blog est plus pertinent qu’un site officiel, il ne faut pas l’oublier. Les backlinks ne font pas tout.

    Le métier de SEO consiste aussi et surtout à proposer du contenu unique et pertinent, chose qu’une grande majorité « d’experts » semble avoir oublier.

    Aujourd’hui je ne trouve pas étonnant de voir les blogs devancer les sites professionnels.

  • @ Nicolas F
    Autant j’adhère a ton actu sur une grande partie du discours, autant je réagis à « Quelque part, cela signifierai que nous allons faire un site tellement mauvais que vous serez obligé de ruser pour que quelqu’un accepte de le visiter ! »
    A mon sens, l’optimisation n’est pas de la ruse, c’est une aide pour faire comprendre à une machine, bête par définition, ce qu’est le contenu d’un site. Combien de superbes sites au contenu intéressant ne sont que peu visités car mal conçu ou de manière mal adaptée aux technologies utilisées par les moteurs?
    Je pense foncièrement que le référencement se conçoit avant toute chose lorsque l’on créé un site. Parce que chaque problématique, chaque client est différent. Bien sur, d’autres actions seront nécessaires pour développer le trafic, mais je m’accorde plus a ce discours : http://www.antoineleroux.fr/referencement/intervention-agence-referencement/166 qu’au tien sur ce point.
    Par contre, j’approuve l’honnêteté dont tu fais preuve en disant « Toujours dans notre démarche qualité, nous refusons de jouer les apprentis référenceurs pour quelques euros de plus… »
    ..et suis plutôt d’accord avec tes autres news 😉

  • Très intéressant cet article. Je suis complètement d’accord avec toi même si je suis aussi qu’un blogueur avec un WP optimisé 🙂

  • Très interressant comme article surtout qu’aujourd’hui presque toute personne qui a un site s’autoproclame référenceur. Je rajouterais que pour se prétendre référenceur se tenir au courant des dernières « astuces » ne suffit pas, il faut mener ces propres tests et experiences.

  • Salut,
    Je retiens une chose de tout cela : le référencement c’est (presque) du flanc, car tout le monde croit que c’est ce que c’est à la base c’est-à-dire du référencement moteur et ce n’est plus ce qui fait le succès ou l’échec d’un site.

    Le référencement (et plus encore le référencement moderne) personne ne sait réellement ce que sait et ce n’est pas seulement comme on le croit l’optimisation technique du site la preuve étant : on croit que wordpress est optimisé, c’est dire !

    Après B à raison au fond, l’important c’est aussi le contenu.
    @+

  • Je retiens une chose: tu ne sais pas lire, mais j’avoue que la tonne de texte a du te décourager^^

    Ce n’est pas du flanc et les professionnels du référencement savent de quoi il en ressort, après chacun son métier ne va pas plus loin si cela ne t’intéresse pas.
    Et comme je le dis dans cet article: l’important c’est bien évidement le contenu.
    Mais tu pourras écrire tout ce que tu voudras, si personne ne le lis alors tu perdras ton temps.

    A+

  • Si c’était de flan, je n’aurai pas autant de trafic sur mon site.
    Et comme le dis Antoine écrire pour ne pas être lu ne présente que très peu d’intérêt.

  • Enchanté de faire ta connaissance, je ne suis pas blogueur pro mias un bon référencement m’intéresse évidemment, qui plus est j’ai un autre projet ou cela risque de prendre de l’importance, finalement, stupide question, excuse moi , tu en as fait ton étier? Et si ou, les coùuts sont élevés? Ou alors tu prodigues tes conseils pour aider ceux qui te le demandent, de toutes façons , je reviendrai te voir, ton blog est très intéressant

  • On ne peut pas nier que le référencement est avant tout une compétition, contre les concurrents directs du site à référencer. Car le nombre de résultats apparaissant sur la première page de Google est bien limité, alors si on passe devant, l’autre il vire, et l’objectif est atteint.
    Peut-être que le rôle du référenceur devrait se limiter à donner tous les moyens au site d’être correctement identifié et indexé par Google, pour ce qu’il vaut, au moins lui permettre de mettre toutes les chances de son côté, et s’en tenir là… mais dans les faits, c’est quand-même la position dans les recherches Google qui déterminera la réussite ou l’échec d’une telle entreprise de référencement, et cela se fait bien au détriment d’autres sites.

    Maintenant c’est selon les convictions de chacun, personnellement je suis contre la publicité, par exemple, et je trouve une grande partie du marketting classique vraiment douteux, alors le référement n’est certainement pas plus choquant que ces deux activités.

  • N’importe qui créé son site web aujourd’hui et beaucoup se proclament déjà « référenceurs » après avoir soumis leur blog dans trois annuaires. Si seulement !

TrackBack

  • C’est Noël, backlink party dit :

    […] Le Référencement (selon moi) pour ceux du fond […]

  • Wheel Of Fortune : The Google Game Show | What's Up Net ? dit :

    […] pas fort en référencement naturel (après tout on ne tient qu’un blog si on en croit notre chargé de référencement préféré), mais nous savons désormais répondre à la question métaphysique fondatrice du net […]

css.php
Lire les articles précédents :
Veille SEO and CO

Voilà plusieurs semaines que j'accumule des liens divers, des liens de référencement dans l'espoir de faire un billet en relation...

Fermer