Déc
11
2007

Kill The Young: Origin of Illness, un album rock!

Allez hop j’en suis à mes début sur ce blog donc aucune règles pour le moment qui m’impose de parler uniquement buzz et web marketing, j’en profite donc pour partager mes goûts musicaux.

Kill The Young

Aujourd’hui c’est Kill The Young que j’ai envie de vous faire connaître, groupe Anglais de rock-alternatif avec aussi des sonorités pop mais surtout Rock!. Pas de bol si on se connaît déjà car j’ai déjà du vous faire écouter. Bref Kill The Young pour moi c’est un album, leur premier du même nom que le groupe, à savoir tout simplement KILL THE YOUNG. (Non il n’y a aucun message subliminal dans la répétition de son nom). Je sais bien que le groupe a déjà sorti un autre album mais moi je préfère celui-là!

Mais si vous voulez retrouvez les infos sur le dernier album sur:

En attendant, je propose à ceux qui n’ont pas cliqué sur les liens de profiter, au choix, d’un morceau audio ou d’un clip, tout deux issus du premier album

  • Ecoutez Kill the young: We Are the birds and the bees

  • Regardez Le clip de Origin of Illness

Vous aimez? Tant mieux moi aussi, c’est donc l’album que je m’écoute en boucle aujourd’hui.

Articles complémentaires

A propos de l'auteur : Antoine Leroux

Antoine Leroux : Consultant SEO à Rennes et chef de projet en référencement naturel pour Mediaveille, agence de référencement à Rennes. Dispense ses conseils et accompagne clients et développeurs dans l'acquisition et l'amélioration d'un trafic qualifié en provenance des moteurs de recherche.

1 Commentaire+ Réagissez !

  • Comment toi je les écoute en boucle. Le premier album est magnifique et le second l’est tout autant. Perso j’ai un gros faible pour les pistes 12 et 13. Et les voir sur scène est un vrai bonheur. Je suis contente d’être tombée sur ton blog. Vive Kill the young !

TrackBack

    css.php
    Lire les articles précédents :
    Calendrier de l’Avent, les web-dessinateurs sauvent le Pére Noël

    Le site WebComics à mis en place un calendrier de l'avent bien à eux. Le but est simple, chaque dessinateurs...

    Fermer